Archive pour août 2007

J’emmène mes parents en vacances

Vendredi 31 août 2007

Pour la 4° année consécutive nous avons accueilli aux Sapins des familles participant à des séjours organisés par les PEP du Doubs, soutenus par la Ville de Besançon,  intitulés : “J’emmène mes parents en vacances”.

L’été, Métabief est super agréable : on  peut profiter des pistes sans neige (quoique c’était aussi le cas l’hiver dernier) et il y a plein de choses sympas à faire : chiens de traîneaux (Equipages Adam’s), visite du Fort Saint Antoine (cave d’affinage du Comté), train touristique “le Conifer”, randonnées sur le Mont d’or, activité équestres, visite du tremplin de saut à skis à Chaux-Neuve… Parents et enfants ont pu découvrir qu’à Métabief il y a un cinéma, un bowling, une discothèque, des bars, des commerces, bref… tout le confort des grandes stations avec les avantages de la petite station! Et puis si on aime la nature on est comblé : c’est plein de verdure partout, pas comme dans les usines à vacances, pleines de béton.

Le chalet accueille aussi, groupes sportifs, randonneurs, centres de vacances.  C’est l’occasion d’échanges et de rencontres entre vacanciers en particuliers à l’occasion des veillées ou des soirées dansantes qui réunissent tout le monde. Et puis les parents ont pu profiter des activitées organisées pour les enfants pour se reposer un peu !

Bref un moment de loisir déjà appréciable.

Rendez-vous l’année prochaine peut-être

Temps pourri

Vendredi 31 août 2007

“Pourri !” C’est le terme qui qualifie le mieux cet été 2007.

En Franche-Comté les records de pluie et de fraîcheur sont battus.
193 heures d’ensoleillement pour un mois de Juillet, il faut remonter à 1980 pour en trouver aussi peu.
Quant à la pluie, 187 mm 1 mois d’été à Besançon : le précédent record date de 1936.

Tiens, tiens ! Je n’ai aucun souvenir du temps qu’il faisait en 1980, mais j’étais persuadé (et pourtant je n’étais pas né) que l’été 1936 avait été superbe. Comme quoi, le climat politique marque plus que la météo !

Finalement c’est “Sarko !”, le terme qui qualifie le mieux le climat de l’été.